Depuis peu on trouve sur internet, une idée pas vraiment nouvelle, que le jeu serait une bonne manière d’apprendre. Deux exemples de jeux réservés aux professionnels.

 

Apprendre le css3 avec Flexbox

Apprendre le css3 avec Flexbox

Les nouveautés de css3 avec un jeu

Le site Flexbox Froggy propose un petit jeu sympa pour se familiariser avec le dernier modèle de boite apparu avec css3. Le css étant un langage de développement web. L’idée est simple et amusante : C’est un jeu où il suffit de déplacer des grenouilles en tapant la propriété css adéquate pour leurs faire rejoindre leurs nénuphars.

Même si le jeu est réservé au connaisseur du css, l’intérêt de ce type de programme est de montrer que le code n’est pas forcement aussi rébarbatif qu’il n’y parait. Il se construit à partir d’une logique, et  même s’il peut effrayer au premier abord, il n’est pas si difficile d’en saisir les principes. En jouant, on apprend !

http://flexboxfroggy.com

The Bézier Game, un jeu pour apprendre le dessin vectoriel et l’utilisation de l’outil plume.

The Bézier Game, un jeu pour apprendre le dessin vectoriel et l’utilisation de l’outil plume.

Un jeu pour apprendre le dessin vectoriel avec l’outil plume

De la même manière que Flexbox Froggy, il s’agit ici d’apprendre en jouant, cette fois dans le domaine du graphisme et de façon plus générale du dessin vectoriel. The Bézier Game est un petit jeu qui se propose de vous apprendre le dessin vectoriel et plus particulièrement l’utilisation de l’outil plume à travers une série de défis-jeux et de dessins à reproduire ! Comme le jeu sur css3, ce jeu s’adresse aux dessinateurs et aux  graphistes. Les non-initiés n’y verront pas forcement l’intérêt… Le jeu est en effet basé sur l’outil plume et les courbes de Bézier que l’ont trouve entre autre sur Photoshop et Illustrator.

http://bezier.method.ac/

 

Cependant, ces jeux ne concernent qu’un public de professionnels très réduit et sont limités à un usage très précis. Ils s’inscrivent néanmoins dans l’idée d’une pédagogie du jeu mais ou l’intégration de l’apprentissage des techniques s’effectue dans des activités culturelles morcelées. Ces techniques, en effet, lorsqu’elles sont enseignées par des exercices ponctuels détachés d’un contexte global, déroutent beaucoup et ne peuvent donner du sens à ce que nous apprenons. Car selon Bert Van Oers de l’université libre d’Amsterdam « le sens des actions doit toujours prévaloir sur les conditions de leur exécution ».